60ème Festival de Montecarlo : Laurent Puons répond aux questions de Serieously

19/03/2021

À quelques mois du 60ème anniversaire du Festival de Télévision de Monte Carlo, Laurent Puons a répondu aux questions de Serieously dans un live Instagram. L'événement aura-t-il lieu ? Dans quelles conditions ? Quelles stars seront présentes ? Le président du festival se confie.

Serieously : est-ce que le Festival de Télévision de Monte Carlo sera maintenu cette année ?

Laurent Puons : la réponse est oui. Ça fait plusieurs mois qu'on travaille sur cette édition du Festival de télévision, donc il se tiendra. Dans des conditions particulières évidemment, parce que comme vous le savez malheureusement nous sommes privés d'un grand nombre de nos libertés, mais la décision a quand même été prise d'organiser l'événement au mois de juin, du 18 au 22. Cependant, pour être franc et honnête avec vous, le festival sera moins international cette année que par le passé, il sera beaucoup plus européen. La raison est simple : on nous a informés qu'il serait compliqué pour les stars américaines de voyager en Europe. Mais le festival se tiendra et la qualité sera encore au rendez-vous avec une participation américaine qui sera tout de même, nous l'espérons, de très très haut niveau. Sans parler des productions européennes qui sont de grande qualité.

Serieously : sous quelles conditions sanitaires pourrons-nous venir au festival ? Comment allez-vous envisager les choses pour cette année ?

Laurent Puons : A ce jour il y a certaines conditions sanitaires que l'on doit suivre, qui peuvent évidemment évoluer d'ici le 18 juin. Il y a des distances à respecter, le port du masque obligatoire, dans les salles de projection et de conférence la capacité doit être de 50%, ça ce sont des dispositions arrêtées par le gouvernement monégasque à ce jour. Il est possible que ces conditions deviennent plus souples d'ici le 18 juin, et dans ce cas-là on les adaptera au contenu de la manifestation et notamment aux événements publics. Mais je veux le dire : même si les conditions sont équivalentes à aujourd'hui, nous organiserons quand même des événements publics, en tenant compte des mesures sanitaires. Pour les selfies par exemple, ce sera évidemment plus compliqué, en revanche organiser une rencontre avec un talent et des dizaines de fans, ça ne posera pas de problème. Les projections et le Behind-the-Scene continueront à se tenir.

Serieously : ce sera un festival qui va respecter les règles, pour que les fans gardent une belle expérience, ce qui est important pour vous.

Laurent Puons : Depuis des années j'ai vraiment tout mis en place avec mes équipes pour ouvrir de plus en plus le festival au public, parce que nous sommes convaincus que le public est vecteur de communication et de promotion lors d'un événement comme le festival. Donc il est hors de question de ne pas l'ouvrir au public cette année, les fans seront autant les bienvenus que les éditions précédentes. En faisant preuve de bon sens et d'intelligence et en prenant en compte les mesures sanitaires.

Serieously : et par exemple, pour les événements, y aura-t-il moyen de prendre des selfies pour les fans ?

Laurent Puons : les fans seront en contact avec les talents, c'est une certitude, même s'ils ne seront pas aussi proches que les années précédentes. Mais ça n'empêchera pas les fans d'avoir des autographes, on fera ce qu'il faut, comme désinfecter le stylo par exemple, garder un écart entre les différents fans. Alors il n'y aura plus autant d'autographes qu'auparavant avec la distance, mais on n'empêchera personne de faire des dédicaces. On s'est même posé la question pour les soirées d'ouverture et de fermeture, parce qu'il y a toujours eu un grand nombre de fans qui se trouvent aux barrières, là on sait que ce sera compliqué d'avoir autant de fans. Donc on voit avec mes équipes comment on peut mettre en place un système de rotation pour autoriser les fans à rester aux barrières un certain temps. Mais on compte sur le savoir vivre de tout le monde. Et personne ne pourra rester de 8h du matin à 22h à la même place aux barrières.

Serieously : on parlait d'un festival un peu plus européen cette année, mais est-ce que vous allez tout de même essayer d'amener des stars américaines, même si c'est via des zoom ou des rencontres à distance ?

Laurent Puons : une grosse partie du festival se déroulera en présentiel, en revanche, il sera compliqué d'avoir un grand nombre d'Américains sur l'événement. Nous restons cependant en contact régulier avec les studios américains et eux-mêmes nous ont demandé de continuer à faire la promotion des séries et des talents au travers de nos activités presse. Donc nous allons organiser des activités presse en digital, avec les Etats-Unis, mais aussi des événements publics virtuels avec les talents américains. En ce qui concerne la présence des stars sur le festival même, il y a trois rôles très importants : le président du jury, la Nymphe de Cristal et la Nymphe d'honneur. Nous allons essayer de faire tenir ces rôles par des Américains et nous avons envoyé des invitations à des talents de très haut niveau. En espérant que les conditions sanitaires soient favorables pour eux et qu'ils puissent se déplacer et venir nous rejoindre en Principauté de Monaco pour justement tenir ces rôles au sein du festival.

Serieously : Donc c'est une vraie volonté pour vous d'avoir des talents américains.

Laurent Puons : oui, tout à fait. Mais je vais être franc avec vous, les studios nous ont dit que ça allait être plus compliqué, sauf si on a la chance d'avoir un casting en tournage en Europe. Là nous allons saisir l'opportunité de les inviter et les faire venir sur la manifestation. La participation américaine ne sera pas aussi grande que les éditions précédentes, dire le contraire serait vous mentir. Sauf si d'ici là il y a une immunité naturelle et que le monde est vacciné à plus de 80%, mais on n'en prend pas le chemin.

Serieously : est-ce qu'on peut espérer des gros noms malgré tout ?

Laurent Puons : alors, ce n'est pas confirmé, ce sont des invitations qui ont été envoyées et nous sommes en discussions avec certains talents pour les faire venir au Festival de télévision de Monte Carlo. Rien n'est confirmé, attention, encore une fois, mais nous avons invité : Antonio Banderas pour la Nymphe de Cristal, Olivia Colman également, Jeremy Irons… Il y a encore des discussions aujourd'hui, et il n'y a pas de réponse défavorable. Il y a un gros potentiel en Europe pour avoir une qualité de participation, qui est équivalente à la participation américaine. Je peux aussi vous parler de Robert Redford pour la Nymphe d'honneur, il n'a pas dit oui, il n'a pas dit non... Je ne vous dis pas qu'ils vont venir, mais les discussions sont là.... Là je vois une question : ‘est-ce qu'il y aura des talents de La Casa de Papel ?', oui, il y en aura peut-être. Je ne peux pas vous en dire plus mais on a envoyé des invitations pour cette série.

Serieously : pouvez-vous nous partager votre meilleur souvenir du festival ?

Laurent Puons : c'est impossible... Mais si je me base sur l'an dernier, et c'était même incroyable, je dirais ma rencontre avec Michael Douglas. On part tous les deux en voiture, on discute de tout et de rien comme si je parlais avec un pote à moi. On arrive à la salle des étoiles pour le dîner de Gala et je me dis ‘tu te rends compte, t'es en train de parler avec Michael Douglas, une vraie discussion entre potes'. C'était fou. Mais j'ai aussi adoré ma rencontre avec Desmond Tutu, le prix Nobel de la paix, qui est venu en 2014. La seule personne qui m'aurait fait prendre ma voiture pour faire des centaines de kilomètres pour un autographe, c'est Nelson Mandela. Juste après c'est Desmond Tutu. Donc de l'avoir rencontré au festival, c'était énorme. Je pourrais aussi vous parler de Jerry Bruckheimer qui a reçu une Nymphe d'honneur, ce type a tout fait, c'est un grand producteur. En février 2020, il m'a même reçu dans ses studios à Los Angeles.

Serieously : quel est votre coup de coeur ?

Laurent Puons : c'était l'an dernier, le Prince Albert, qui est président d'honneur du festival, est venu avec ses deux enfants. J'ai été touché - notamment parce que j'accueille le souverain - car pendant qu'on discutait et qu'on marchait, je prends la main d'un de ses deux enfants et on va dans la salle pour voir Bob l'Éponge… C'est simple, mais ça m'a beaucoup touché. Et cette journée pour les enfants avait super bien fonctionné. Quand je dis qu'il y en a pour tous les goûts avec le festival, c'est le cas : pour les professionnels, les journalistes, les fans mais aussi les enfants, qui sont venus grâce à la fondation Grace Kelly.

Serieously : aucun autre festival ne s'ouvre autant aux fans que celui de Monte Carlo, et c'est de plus en plus le cas chaque année. C'est quelque chose de primordial pour vous ?

Laurent Puons : je me rends compte que des personnes viennent du Canada, de Belgique, des Etats-Unis, pour assister au festival. C'est quelque chose d'incroyable.

Serieously : qu'est ce qu'il nous attend en juin au Festival de Télévision de Monte Carlo ?

Laurent Puons : je ne vais pas vous le cacher, il y a des choses qui vont changer, en revanche le format du festival sera le même, et il y aura même un plus parce que cette année nous allons projeter tout au long de la manifestation les séries sélectionnées en compétition, et si les castings sont là il y aura des projections avec tapis rouge. Il y aura tout le temps du contenu au festival, nous travaillons là-dessus en permanence. Le festival est la place parfaite pour la promotion pour tous les studios ou les plateformes digitales. Donc ne soyez pas inquiets, nous travaillons pour procurer un maximum de plaisir et de joie aux fans. Les événements publics se tiendront, il y aura une soirée d'ouverture avec une avant-première, une soirée de clôture avec la remise des Nymphe d'Or. Il est hors de question de faire deux années sans le festival. Même si, situation catastrophique on ne peut voyager qu'en France, on fera une édition qu'avec des Français, il y a de la production française de qualité. Le festival se tiendra, même s'il doit être franco-français.

Autres News

21/04/2020

Les 6 meilleurs médecins de séries

Les séries médicales sont souvent des énormes succès, surtout quand elles mettent en scène des médecins aussi bons que charismatiques. C'est une certitude,…

À Propos

Créé en 1961 par le Prince Rainier III, le Festival de Télévision de Monte-Carlo est devenu le rendez-vous incontournable de toute l'industrie télévisuelle.
Historique

Un Festival engagé

Nos Contacts

Le Triton, 5 rue du Gabian, entrée C
98000 Monaco

Tel : (+377) 93 10 40 60
Fax : (+377) 93 50 70 14